ARTICLE OUEST FRANCE DEDIE A LA MATINEE DE L'EMPLOI

CAEN

Matinée de l
Publié le 09/10/2017

Depuis douze ans, la ville d'Hérouville-Saint-Clair se mobilise pour l’emploi et organise, chaque année, trois matinées de l’emploi. Pour celle de vendredi 13 octobre, plus de 700 offres sont proposées.

Le rendez-vous

Les offres, proposées à la matinée de l’emploi d’automne du vendredi 13  octobre, sont consultables en ligne dès le vendredi 06 octobre, sur le site de la mairie. 

Après KIA, RVI, sur les précédentes éditions, c’est au tour de PSA. « On ouvre un programme de recrutement, une bonne nouvelle pour le site et nos salariés. Revenir dans ce type de manifestation a alors du sens. Nous proposons dix offres en CDI de pilote de système de production électromécanique et d’électricien de maintenance, et douze postes en contrat de professionnalisation dans le cadre du dispositif régional Forem - une formation un emploi, et comme toujours, nous restons ouverts aux stagiaires et apprentis tous niveaux sur des formations techniques et industrielles », explique Laurent Morival, responsable des relations sociales et humaines chez PSA.

Pour prendre le pouls de l’emploi

La matinée a plusieurs prolongements utiles pour la municipalité, dont le retour d’information. « Cela nous met en contact avec les employeurs, nous permet de prendre le pouls de l’emploi sur l’agglomération. Nous parlons avec eux de contexte économique, on voit si des entreprises recrutent plus que d’autres, et si c’est le cas, nous les invitons pour les prochaines éditions », indique Mohamed Habbib, maire adjoint à l’emploi, la formation et l’insertion professionnelle.

Cette fois, le nombre d’agences d’intérim a été limité à huit, et quatre associations seront présentes : Unir la ville, NQT, l’AQJ, et la Cravate Solidaire. « Il nous faut choisir, nous avons eu énormément de demandes », ajoute Emmanuelle Neveux, responsable du pôle insertion professionnelle.

47 exposants et plus de 700 offres :

Parmi eux, le CESR. « On cherche de nombreux chauffeurs, des personnes intéressées par le métier, nous avons les financements pour les former et les entreprises. Nous cherchons aussi des préparateurs de commandes, des enseignants de conduite. Nos tests sont gratuits », précise Grégory Martin, responsable commercial.

Mais aussi l’agence d’intérim WELLJOB, avec des « offres dans le bâtiment, en particulier à Hérouville », détaille Karine Godey, responsable de l’agence ; l’association Unir la ville, en attente de fonds pour ouvrir dix-huit recrutements sur des missions d’accueil, information, ou l’armée, qui recrute « de la 3e à bac + 5, avec un escalier social qui joue son rôle chez nous », selon le major Jean-Marie Hue.

Vendredi 13 octobre, dès 9 h, à la mairie d'Hérouville-Saint-Clair.